Avez-vous déjà entendu parler de biofiltre et de son utilité ? Le principal but de son usage est de réduire les odeurs et les gaz dans l’air par élimination des contaminants et des substances malodorantes. Ce traitement permet de dégager dans l’atmosphère un air moins pollué et moins saturé en contaminants dans les zones industrielles ou encore dans les zones de traitement d’eaux usées et de compostage. Focus sur le biofiltre.

Principe et fonctionnement du biofiltre

La biofiltration repose sur l’utilisation d’un remplissage filtrant. Ce dernier contient de la biomasse (tourbe, écorce, boue, etc.) dans laquelle se trouvent des micro-organismes qui s’occupent de la filtration proprement dite. Une couche mince d’eau entoure ce remplissage filtrant. Quand le flux d’air à traiter entre dans le biofiltre, il traverse premièrement la couche d’eau qui absorbe déjà une partie des contaminants. Pour les autres contaminants non dissouts, ils sont filtrés par la biomasse ou le matériel filtrant naturel. Les microorganismes les décomposent par des activités métaboliques. En principe, les agents biologiques se nourrissent des polluants et une partie de la biomasse elle-même. L’air ressort ainsi avec moins de polluants. Le processus de décomposition produit des résidus chimiques comme le CO2, l’H20, le nitrate, le sulfate, l’ammoniac, etc. Particulièrement, si vous souhaitez découvrir plus sur l’installation d’un biofiltre et son fonctionnement, vous pouvez vous mettre en relation avec un professionnel en la matière en visitant ce site.

Paramètres à contrôler avec le biofiltre

Pour que le traitement des odeurs par biofiltre fonctionne bien, il faut savoir les paramètres qui sont importants au matériel, entre autres l’humidité, le choix de la biomasse, la température et la toxicité des composants. L’humidité est le premier paramètre clé pour la bonne marche de la biofiltration. Elle concerne l’humidité de l’air entrant, mais aussi du bioflitre. Elle doit être optimale, car une humidité élevée engendre l’agglomération de la biomasse puis le manque d’oxygène et ainsi une faible activité métabolique. La température influe également la biofiltration. Elle doit être constante pour que le métabolisme se réalise parfaitement sans ralentissement et sans déséquilibre. Généralement, elle se situe entre 15°C à 25°C. La biomasse à choisir aide à bien éliminer les contaminants en question. Comme chaque bactérie possède une spécificité, il est préférable de connaître ce qui correspond au but du traitement. Les éléments toxiques et acidifiants ne doivent pas aussi se trouver en forte concentration dans le filtre. Les produits soufrés, azotés, chlorés peuvent en grande quantité déséquilibrer le pH de la biomasse et baisser l’efficacité du filtrant. C’est pourquoi il est nécessaire de faire un renouvellement de biomasse régulièrement.

Atout et inconvénients du biofiltre

Comme tout matériel, le biofiltre possède ses avantages et quelques inconvénients. Son atout réside principalement dans son coût. Son installation requiert un faible coût d’investissement. Elle est à la portée de toutes les industries qui souhaitent en installer un. Son coût d’entretien est inférieur comparé à celui des autres solutions de réduction des odeurs et de gaz. Comme elle est basée sur le métabolisme des agents biologiques, le matériel n’a pas recours ni à l’électricité ni à une autre source d’énergie et fournit moins d’eaux usées. Elle se trouve dans le respect des normes environnementales. De même, elle est facile à construire et à installer. En revanche, quelques contraintes existent avec cette option. Le biofiltre est encombrant et nécessite un grand espace. Ce qui peut devenir un obstacle pour les intéressés. Il y a aussi les paramètres vitaux qui conditionnent les résultats de la filtration. S’ils ne sont pas maîtrisés avec précision, comme l’humidité, le pH, le renouvellement à temps de la biomasse l’efficience sera mise en jeu, ce qui peut devenir une perte pour l’industrie. 

Boire de l’eau du robinet est un geste éco-responsable. Vous limitez l’usage des bouteilles en plastiques, réduisant en effet les déchets non biodégradables. Cependant, consommer de l’eau du robinet n’est pas toujours évident avec des goût et odeur déplaisants. Ceci relève un grand défi. Voici alors quelques alternatives pour vous aider à purifier l’eau du robinet avant de la boire. Ces astuces vous permettent d’avoir une eau plus pure et plus agréable en bouche.

Utilisation de purificateur d’eau

Boire de l’eau du robinet n’est pas toujours facile quand le goût et l’odeur ne sont pas au rendez-vous. Pour finir 2 litres d’eau par jour, il faut qu’elle soit agréable à boire. A part cette raison sensorielle, une eau pure est également essentielle pour éviter d’apporter à l’organisme différents agents chimiques comme les métaux lourds, les pesticides, le chlore et agents microbiologiques. Pour obtenir de l’eau pure, l’utilisation d’un purificateur d’eau du robinet est une solution efficace. Le purificateur d’eau sous évier vous garantit une eau saine avec une saveur acceptable. Il est à brancher sur le réseau de votre approvisionnement en eau, sous votre évier. Il filtre et épure l’eau avant sa sortie du robinet. Le cartouche composé de charbon actif, de filtre à sable, de phosphates, de sel purificateur enlève toutes les impuretés dans l’eau. Ainsi, il améliore le goût de l’eau, capte les agents chimiques redoutables et réduit l’excès de calcaire tout en gardant la qualité minérale de l’eau. Actuellement, il existe aussi un purificateur d’eau avec un système UV comme celui proposé par Uvoji.

Usage d’une carafe filtrante

Le purificateur d’eau du robinet sous lavabo est une solution pertinente, mais il n’est pas accessible pour tout le monde. Il demande un espace plus grand et un budget assez élevé. Sachez qu’une autre option s’offre à vous : la carafe filtrante. Elle est très prisée de nos jours pour la filtration d’eau du robinet du fait de sa simplicité et de son esthétique. Grâce au charbon actif et aux résines échangeuses d’ions, la carafe permet de corriger le goût de l’eau par la filtration du chlore et du calcaire. Elle élimine aussi les métaux lourds et les résidus chimiques. Elle est un adoucisseur d‘eau par excellence. C’est une option économique et simple. Toutefois, il faut remplacer la cartouche toutes les 4 semaines pour une purification optimale et convenable. La cartouche, longue durée d’utilisation, devient un nid de contaminants. De même, certain filtre peut diffuser du sodium et de l’argent dans l’eau à purifier. Ce qui ne convient pas aux personnes souffrant d‘hypertension. Le métal d’argent peut aussi devenir toxique en cas d’exposition fréquente.

Recours aux méthodes naturelles

Pour la purification de l’eau du robinet, vous pouvez aussi adopter des méthodes naturelles et moins coûteuses. Si vous ne souhaitez pas investir dans un purificateur d’eau du robinet ou une carafe filtrante, privilégiez des techniques traditionnelles. Purifiez votre eau du robinet en la faisant bouillir et en réfrigérant après. Portez l’eau à ébullition. Laissez bouillir pendant 5 minutes sans couvercle. Laissez reposer jusqu’à température ambiante. Conditionnez dans un récipient puis mettez dans votre réfrigérateur. Cette étape favorise l’élimination de tous les microbes et permet le dégagement de chlore par la vapeur. Le temps de repos favorise le dépôt du calcaire au fond du récipient. Et la réfrigération casse la dureté de l’eau en l’adoucissant. Vous pouvez aussi employer un charbon actif, qui est un élément reconnu et efficace dans la purification d’eau. Il permet de chasser la mauvaise odeur et le goût non appréciable de l’eau. Dans un litre d’eau, ajoutez-y un morceau ou un bâtonnet de charbon actif stérilisé préalablement dans de l’eau bouillante. Laissez tremper pendant 8 heure à 12 heures et vous obtenez une eau pure. 

Dans plusieurs régions de France, l’eau du robinet peut être calcaire. Certaines personnes disent parfois que l’eau a un goût. Celui-ci est principalement dû à la présence de calcaire. Pour pallier à ce problème, l’utilisation d’un adoucisseur professionnel s’avère nécessaire. Ce dispositif présente de nombreux atouts, notamment d’ordre économique et sanitaire.

Les spécificités d’un adoucisseur d’eau professionnel

Fonctionnant avec une résine appelée échangeuse, l’adoucisseur professionnel présente plusieurs avantages. L’échangeuse du dispositif comporte du chlorure de sodium. Quand elle est en contact avec l’eau, il y a un échange de magnésium et de calcium contre le sodium présent dans le sel. Avant de passer dans l’adoucisseur, l’eau est dure. Elle regorge de calcium et de magnésium. Après son passage dans l’adoucisseur d’eau professionnel, l’eau abonde de sodium et devient douce. Le dispositif comprend 3 parties, à savoir le bac à saumure qui contient l’eau et le sel, la bonbonne de résine et le boîtier. Ce dernier pilote l’ensemble de l’appareil. Un rechargement est indispensable lorsque la résine est dépourvue de sodium. Le processus s’effectue en 2 étapes. Dans un premier temps, un nettoyage de l’échangeuse s’opère pour éliminer le magnésium et le calcium. Les éléments sont ensuite rejetés dans le réseau des eaux usées. Dans un second temps, la résine est transformée en sel. Le fonctionnement de l’adoucisseur professionnel et de particulier est quasiment semblable. En tout cas, le premier permet de traiter un important volume d’eau. Certains appareils permettent une régénération rapide en quelques minutes. Trouvez plus d’informations sur le dispositif.

Pourquoi utiliser un adoucisseur d’eau ?

Pour préserver la santé de ses employés et l’entretien de ses équipements, l’entreprise doit être attentive à la dureté de l’eau proposée en interne. Ce détail est relatif au taux de calcaire de l’eau. Une importante concentration de calcaire dans l’eau peut engendrer des dégâts au niveau des canalisations. Le calcaire se dissout en effet dans l’eau froide et passé à 60°C, il se transforme en tartre. Une eau riche en magnésium et en calcium ainsi qu’une eau calcaire entraînent la formation de tartre. Lorsque celui-ci se dépose dans la tuyauterie, il peut détériorer le système de canalisation. L’eau calcaire peut détruire les appareils électroménagers comme la bouilloire et la machine à café. Elle est aussi néfaste pour la santé des collaborateurs. Une eau trop calcaire déclenche l’irritation des peaux sensibles.

L’utilisation d’une station adoucisseur d’eau est recommandée aux structures qui requièrent une importante consommation d’eau au quotidien. Parmi ces établissements figurent les collectivités, les industries, les bureaux d’entreprises employant plus de 50 salariés, les hôtels et les restaurants. L’installation de l’appareil au sein de l’organisme présente de nombreux bénéfices pour le fonctionnement de la firme, notamment le bien-être du personnel.

Quels sont les atouts d’un adoucisseur d’eau ?

Le recours à l’adoucisseur d’eau professionnel est avantageux pour l’entreprise. Il permet particulièrement une réduction de la consommation de produits d’entretien. Le dispositif optimise la durée de vie des appareils électroménagers vu qu’il défavorise la formation de tartre. Grâce à l’adoucisseur d’eau, l’enseigne peut réduire ses factures énergétiques. L’installation de l’appareil est bénéfique pour la politique RSE de l’organisme. Les canalisations qui contiennent du tartre engendrent en effet une consommation d’énergie supplémentaire d’environ 10%. L’adoucisseur diminue les déchets issus du nombre de flacons dans l’enseigne (bouteilles en plastique, flacons de produits d’entretien, etc.). Les fabricants proposent un large choix d’adoucisseurs aux utilisateurs. En tout cas, vérifiez la fiabilité et la qualité du produit. Ce dernier doit être conforme aux conditions sanitaires requises. La mise en œuvre d’un adoucisseur d’eau professionnel dans une organisation optimise le confort des collaborateurs au quotidien. Le dispositif combat l’eau calcaire et maintient la santé des salariés.

Une canalisation bouchée requiert une intervention rapide. Le dégorgement nécessite le savoir-faire d’un plombier professionnel. Il dispose des outils spécifiques pour effectuer cette intervention dans les règles de l’art. Des astuces pratiques vous permettent aussi de limiter la gravité de la situation. Vous pouvez également utiliser des outils et des accessoires en votre possession.

Les techniques classiques de débouchage des canalisations

Le débouchage de canalisations est une des principales interventions d’urgence réalisées par les plombiers. Ces artisans professionnels sont préparés à toutes les éventualités. Ils ont déjà été confrontés à de nombreuses situations au cours de leur carrière. Ils disposent des outils adaptés pour désengorger vos tuyaux d’évacuation. À son arrivée, le plombier procède systématiquement à un diagnostic de la situation. Il détermine la gravité et la cause. Il définit ainsi plus facilement la technique de dégorgement à utiliser pour vous dépanner. La ventouse est l’outil le plus utilisé dans le cadre du débouchage des tuyaux. Elle est placé au niveau de l’ouverture de la canalisation bouchée. Le plombier appuie plusieurs fois dessus afin d’aspirer les détritus à l’origine du bouchon. Cette technique doit être répétée jusqu’à ce que l’eau s’écoule à nouveau. Si elle n’est pas efficace, l’artisan procède au nettoyage du siphon. Celui-ci se trouve sous les éviers et les équipements sanitaires. Le plombier dévisse le siphon après avoir placé un récipient pour récupérer les eaux usées. Il retire ensuite tous les déchets ayant empêché l’écoulement de l’eau. Il faut généralement utiliser une brosse et de l’eau chaude pour nettoyer le siphon. Il le remet en place une fois qu’il est parfaitement nettoyé. Dans certains cas, il est indispensable d’utiliser un furet de plomberie. Cet accessoire est muni d’un foret. Il est suspendu au bout d’un câble fixe. Grâce à cet outil, le plombier n’a pas à démonter vos éviers et vos installations. Il introduit le foret dans la canalisation et le fait tourner jusqu’à ce que l’outil atteigne le bouchon. Il effectue des mouvements destinés à percer le bouchon et à favoriser le dégorgement des canalisations.

Le désengorgement et le ramonage des canalisations

L’écoulement de l’eau peut devenir difficile dans l’évier. Ce problème est causé par un amas de saleté et de boues dans les canalisations. Cette situation est souvent à l’origine d’un refoulement des eaux usées. Ces signes vous indiquent que vous devez appeler un plombier qualifié pour nettoyer les canalisations de votre logement. Il a les capacités et les qualifications requises pour effectuer le désengorgement de l’évier. À la fin de l’opération, vous constaterez une évacuation rapide et facile des eaux usées. Le plombier pouvant également intervenir en cas d’urgence dans les toilettes. L’obstruction les rend inutilisables, constituant ainsi un véritable problème au quotidien. Le plombier procède au ramonage de la tuyauterie. Il s’agit d’une intervention qui ne peut être réalisée que par un artisan professionnel. Elle doit également être faite le plus rapidement possible en vue d’éviter les dégâts des eaux, mais aussi le débordement. Cette technique permet de retirer le bouchon de manière radicale et définitive. Dans de nombreux cas, le plombier recommande la vidange de fosse pour limiter les risques d’obstruction. Un curage des canalisations est ensuite effectué pour enlever les résidus de détritus se trouvant sur les parois de la fosse septique.

Le curage des canalisations

Cette technique est utilisée couramment pour entretenir vos canalisations. Il s’agit plutôt d’une action préventive. Elle consiste à enlever les bouchons qui commencent à se former dans le réseau des eaux usées. Cette méthode est compatible avec les toilettes, les éviers ou encore les équipements sanitaires de la salle de bain. Elle doit être réalisée dès que vous constatez un problème d’écoulement de l’eau. Dans le cas contraire, la situation risque de s’aggraver. Celle-ci peut même être à l’origine de débordement d’eau et d’odeurs désagréables. Le curage des canalisations consiste à nettoyer le réseau des eaux usées en profondeur. Cette intervention délicate et fastidieuse nécessite des compétences spécifiques afin d’éviter de créer d’autres problèmes. Les professionnels en débouchage hainaut disposent des outils appropriés pour effectuer cette intervention. Celle-ci enlève le tartre et les détritus collés aux parois des canalisations. En fonction de l’état de vos installations, l’utilisation d’une caméra peut être requise afin d’inspecter l’intérieur des tuyaux. Le plombier poser ainsi le bon diagnostic et détermine le type de curage à effectuer.

Le nettoyage des canalisations à haute pression

Après toutes les tentatives de débouchage de canalisation, il arrive souvent que les canalisations restent bouchées. Utilisez alors un nettoyeur à haute pression. Cet appareil est doté d’un flexible de vidange. Il s’avère pratique et facile à utiliser. Vous devez placer le flexible sur le nettoyeur à haute pression. Placez ensuite l’autre embout dans l’ouverture de la canalisation. Mettez l’appareil en marche afin de propulser une haute pression dans les tuyaux bouchés. Celle-ci doit faire décoller les détritus qui empêchent l’eau de s’écouler. Il existe aussi des appareils spécifiques embarquant le système hydrojet. Il est doté de tête à 2 chaînes, permettant de réaliser deux actions distinctes. Il est indispensable pour le détartrage de la baignoire et l’enlèvement des racines. Quant aux chaînes, elles sont chargées de broyer les détritus à l’origine de l’obstruction. Il est d’ailleurs recommandé d’adopter les bons gestes afin que le problème ne se reproduise plus. Les bouchons sont souvent constitués de chutes de cheveux dans la salle de bain. En revanche, ils sont causés par des restes de nourriture dans les éviers. Il est préférable d’utiliser un filtre adapté aux canalisations. De cette manière, seule l’eau coule dans vos tuyaux. Tous les détritus sont maintenus par le filtre. Celui-ci est disponible en plusieurs modèles. Vous avez des filtres pour canalisation en acier inoxydable, en plastique et en silicone.

Les astuces de grand-mère pour déboucher les canalisations

Des problèmes de canalisation peuvent être résolus facilement grâce à des astuces de grand-mère. Ces techniques s’avèrent efficaces lorsque le bouchon est encore petit. Vous devez faire bouillir de l’eau et la verser directement dans les canalisations. Cette méthode est surtout recommandée pour le dégorgement de l’évier. Le bouchon est généralement formé par un amas de graisse. Il vous faut répéter cette opération deux à trois fois afin que l’eau bouillante ait le temps d’agir. L’utilisation du bicarbonate de soude et du vinaigre est également conseillée. En effet, mélangés ensemble, ces éléments provoquent une réaction chimique importante. Ils créent de l’acidité qui permettra de dissoudre le bouchon dans vos canalisations. Vous devez verser du bicarbonate de soude et du sel directement dans vos canalisations. Versez ensuite du vinaigre par-dessus. L’effet est immédiat avec l’effervescence causée par le mélange des deux éléments. Vous pouvez ajouter de l’eau bouillante par la suite afin de déloger les tartres et autres détritus collés à la paroi de la tuyauterie. Il est également possible d’utiliser de la soude caustique. Dans ce cas, vous devez protéger vos mains avec des gants en caoutchouc ou en latex. Mélangez de l’eau et de la soude caustique dans un seau jusqu’à ce que vous obteniez une émulsion. Versez le tout dans la canalisation obstruée. Laissez agir une vingtaine à une trentaine de minutes. Nettoyez ensuite les canalisations avec de l’eau bouillante. Il est possible de répéter l’opération deux à trois fois si nécessaire. Il existe également des produits spécifiques destinés à dégorger les canalisations bouchées.

Loin de vouloir écarter les espèces vivantes de votre localité, vous souhaitez cependant les empêcher de causer des dommages à votre maison. En effet, les insectes parasites, les rongeurs, et autres nuisibles peuvent se nidifier dans votre logement tout en causant d’importants dommages à sa structure, aux fils, aux isolants, et à son étanchéité. Pour cela, il est primordial de les chasser de votre habitation et d’éviter d’être envahi. Mais comment se débarrasser des nuisibles ?

Les punaises de lit

Les punaises de lit aiment généralement les climats tempérés. Elles se dissimulent dans le lit ou se cachent dans des endroits à l’abri de la lumière. Pour éviter ces nuisibles, empêchez d’accumuler les objets trouvés sur les trottoirs, aux braderies comme les meubles, les sommiers ou les matelas. Il faut transporter les habits d’occasion ou usagés dans des sacs plastiques fermés, et si vos affaires personnelles sont contaminées par des puces pendant votre voyage, enfermez-les également dans ces derniers. Lors de vos séjours, mettez vos valises sur un support dédié pour l’usage, mais jamais les déposer sur votre lit.

Si votre habitation est infectée de punaises de lit, il faut contacter immédiatement un professionnel dans ce domaine, car les produits se trouvant dans le commerce peuvent être inefficaces, et surtout dangereux pour les animaux et pour l’homme. Les Dératiseurs, que vous pouvez faire appel en ligne, devront réaliser plusieurs fois son intervention afin de retraiter les œufs non éclos et les puces adultes récalcitrantes. Vous pouvez aussi placer tous les textiles infectés dans des sacs hermétiques et de les laver dans une machine à 60° C. Ne déplacez ni lit, ni meuble contaminé pour ne pas souiller le reste de l’habitation. Bouchez tous les trous intérieurs et en sac d’invasion extrême, contactez un expert pour les exterminer.

Les rongeurs

Lorsque vous entendez un animal qui frictionne sous la toiture, il peut y avoir des rongeurs dans votre demeure. Cela peut être des rats, souris, chauve-souris, lérots ou loirs. Avoir ces nuisibles dans votre domicile peut causer des dégâts importants. Pour vous débarrasser en douceur des rongeurs, vous pouvez utiliser des pièges permettant de les capturer vivants. Dans cette démarche, installez le piège dans le grenier ou dans les combles et attendez que les intrus s’y fassent prendre, ensuite, vous pouvez les relâcher dans la nature. Pour les inciter à quitter votre maison, vous pouvez également user des odeurs ou des ultrasons.

Si vous voulez chasser définitivement les rongeurs nuisibles, il est conseillé d’engager un dératiseur. Ce dernier dispose des méthodes permettant d’assurer un résultat parfait. À part ces solutions, vous devez prendre quelques précautions et adopter des bonnes habitudes pour éviter que ces petits rongeurs se nichent dans votre demeure. Vous pouvez effectuer des gestes simples comme le fait de boucher les petits trous, vider les poubelles et ne pas laisser traîner de miettes d’aliment.

Les parasites et vermines dans la maison

D’une manière générale, il y a trois types de nuisibles qui peuvent s’aménager dans les résidences. Les insectes xylophages comme des vrillettes, des fourmis charpentières et des termites, se nourrissent de bois tout en faisant des ravages considérables dans votre logis. Les insectes volants tels que les frelons, les guêpes, et les abeilles bâtissent leur nid sous les toitures. Ils font également des ravages dans vos armoires et vos placards. En revanche, les insectes rampants s’introduisent dans vos réserves de nourriture. Il est donc indispensable d’éliminer ces nuisibles en utilisant des produits répulsifs, des méthodes naturelles ou des appareils ultrasons anti-nuisibles.

Les nuisibles provoquent donc des dégâts dans votre maison, c’est pourquoi le traitement et la prévention restent importants. En cas d’invasion, vous devez contacter en ligne un dératiseur pour éradiquer complètement ces intrus.

L’eau est l’un des éléments essentiels de la vie quotidienne. Elle contribue au bon fonctionnement des usines, de l’arrosage des jardins et les cultures… Cependant, elle est polluée après usage. Donc, avant de rejoindre les milieux naturels, elle doit faire l’objet d’un traitement spécifique. Mais où se fait le traitement des eaux usées ?

Pourquoi traiter les eaux usées ?

Tout d’abord, les eaux usées, ce sont les eaux qu’on rejette après avoir été usées pour la cuisine, le ménage, la chasse d’eau, la toilette, la lessive… À vrai dire, elles sont réparties en deux sortes : les eaux vannes provenant des toilettes et les eaux ménagères qui proviennent de la machine à laver, salle de bain ou de la cuisine. Ces eaux contiennent des produits chimiques et des matières azotées et organiques. Une fois usées, elles vont être évacuées, stockées et collectées vers les milieux naturels. Ces derniers peuvent être de différentes natures : lac, mer, rivière, etc. Par conséquent, les eaux usées sont aptes à entraîner des problèmes d’hygiène publique et de santé. Donc, pour la santé de chacun et la préservation du milieu naturel, elles doivent être dégagées de ces éléments polluants avant d’être rendu dans le milieu naturel. Pour plus d’informations sur le traitement des eaux usées, cliquez sur semeo.fr.

Où et comment se fait le traitement des eaux usées ?

Tout d’abord, le traitement des eaux usées est une méthode qui vise à nettoyer les eaux polluées avant leur réemploi ou leur retour dans le milieu naturel. À vrai dire, son but n’est pas de rendre l’eau potable, mais plutôt de décharger de ses déchets (polluants) tels que les matières de nature organique, de nature chimique ainsi les matières dissoutes ou en suspension. Ce traitement s’effectue souvent dans une station de traitement des eaux usées ou une station d’épuration. Cependant, dans les stations d’épuration, la première étape d’épuration est appelée le prétraitement ou le traitement primaire. Elle consiste à enlever les éléments solides en utilisant des réservoirs et des écrans. Encore nommée le traitement secondaire, la deuxième phase permet d’éliminer les polluants restants, c’est -à-dire les polluants biodégradables, les nitrates, l’ammoniac, etc. À cette étape, l’eau circule à travers les bactéries et un filtre biologique pour éliminer les polluants restants. Après le traitement secondaire, l’eau épurée est souvent rejetée dans le milieu de vie. Par conséquent, il est possible d’effectuer le traitement territoire pour éliminer les substances nutritives comme l’azote et le phosphore et les substances dissoutes comme les produits chimiques.

Les bons gestes pour éviter la complication du traitement des eaux usées

En général, pour arriver à la station ou usine de traitement, les eaux usées passent dans des pompes et dans des canalisations. En ne prenant pas les réseaux d’assainissement pour une poubelle, en respectant les bons gestes, vous préservez la qualité des eaux et le bon fonctionnement des installations. Évitez de jeter les produits polluants dans les regards d’évacuation, les toilettes ou les éviers. Par exemple, les médicaments entamés ou périmés, l’huile de vidange, les produits contre les limaces ou contre les rongeurs, etc. Ainsi, il est conseillé d’employer les produits de jardinage et d’entretien sans nocivité pour l’environnement.

Fuite de tuyau ou fuite de gaz ? Ces situations embarrassantes se produisent dans votre foyer à un moment inattendu. Même si vous avez pris toutes les précautions nécessaires lors de l’installation concernant la plomberie, il est toujours probable qu’un de vos tuyaux se casse suite à une usure ou un simple accident. Malgré ces circonstances, gardez votre calme pour avoir les bons réflexes.

Faire appel à des artisans experts en la matière

Il est fort possible que vous soyez un excellent bricoleur possédant plusieurs connaissances avec des outils nécessaires à la plomberie, mais il est recommandé de contacter directement un professionnel quand vous avez une fuite de plomberie dans votre appartement. Le site dédié au relevage NEATFX vous donne également l’opportunité de choisir plusieurs matériaux de plomberie si vous souhaitez les changer. En outre, vous avez aussi la possibilité de demander à vos proches : famille ou voisins qui ont déjà fait appel à un artisan suite aux problèmes de plomberie pour vous conseiller quel plombier contacter. L’autre option envisageable est de faire des recherches sur Internet, il existe plusieurs artisans recommandés par les assurances.

Couper les sources d’eau et d’électricité

Une fuite de plomberie peut provoquer un court-circuit ou parfois inonder votre appartement. Pour cela, il est conseillé de chercher le robinet principal pour couper l’arrivée d’eau. Il suffit de tourner ce robinet dans le sens d’une aiguille d’une montre pour couper la source. Ce compteur principal se trouve généralement dans les salles d’eau, c’est-à-dire soit dans la cuisine, sous l’évier ou dans l’une des quatre coins du mur, soit dans la salle de bain. Le compteur principal pour couper l’électricité peut se placer au rez-de-chaussée pour les appartements ou parfois dans un petit coin dans le garage pour une maison individuelle.

Chercher à quel niveau où se trouve la fuite

Après avoir fait appel à un artisan pour la réparation et après avoir coupé toutes les sources, vous pouvez commencer à faire votre inspection. Si la fuite vient de l’un de vos tuyaux dans votre propre appartement ou par des tuyaux qui se raccordent à celle de vos voisins à l’extérieur. Repérer une fuite de plomberie dans votre appartement est facile quand les tuyaux sont tous visibles. Parfois une partie des tuyaux est enfoncée dans le mur, dans ce cas, c’est assez compliqué de localiser la source de la fuite. Il faudrait que vous patienter le temps que les professionnels en la matière arrivent pour gérer la situation.

Une station d’épuration doit être équipée d’une pompe de relevage. C’est un outil indispensable lorsque la pente de la canalisation n’est pas assez importante pour permettre aux eaux usées de s’écouler naturellement par gravité.

Le principal rôle de la pompe de relevage pour les eaux usées

La pompe de relevage pour les eaux usées est un dispositif ayant pour fonction principale de relever les eaux d’une certaine altitude lorsque le niveau de celles-ci est inférieur par rapport aux filières d’assainissement. Elle est plus particulièrement utilisée pour relever les eaux usées qui proviennent de la maison : les eaux-claires et les eaux-vannes. Elle peut aussi être utilisée pour évacuer les eaux usées remplie de boues. En effet, il existe différents types de pompe de relevage adaptée aux types de pente à remonter. Ainsi, le choix doit être effectué en fonction du positionnement du point de relevage et du type d’eaux à évacuer. D’autres points comme le diamètre, la puissance et la hauteur manométrique totale (HMT) doivent être pris en compte lors de l’acquisition d’une pompe de relevage. Si vous cherchez une pompe de relevage en urgence, trouvez les pompes adéquates sur neatfx.fr.

Rôle d’une pompe de relevage selon le modèle

La pompe de relevage permet aux eaux usées domestique de s’évacuer correctement notamment si les canaux d’évacuation dans la maison ne permettent pas l’écoulement des eaux. Selon les aménagements et les besoins, chaque type de pompe à relevage est utilisé à un visé spécifique. La pompe de relevage des eaux claires a pour rôle d’éliminer les eaux usées ménagères provenant du lavabo, jacuzzi, machine à laver… ainsi que d’assurer le fonctionnement d’une fosse toutes eaux. La pompe de relevage des eaux chargées quant à elle est indispensable dans l’évacuation des eaux chargées en déchets tels que les eaux-vannes provenant de toilette et WC et les eaux en boue. Elle est notamment indispensable pour le bon fonctionnement d’une fosse septique.

L’utilité d’une pompe de relevage des eaux usées dans un système d’assainissement individuel

Pour le fonctionnement d’une fosse toutes eaux, la pompe de relevage des eaux usées constitue une pièce essentielle dans la station de relevage. Mais pour une utilisation dans le cadre d’une fosse septique, le pompe n’est nécessaire que si la pente naturelle du terrain engendre une difficulté à l’évacuation des eaux usées. Cette difficulté d’évacuations peut être liée à une fosse toutes eaux situées plus en hauteur que la maison ou bien un traitement d’eaux qui doit être réalisé plus haut que le pré-traitement. Le fonctionnement d’un système d’assainissement individuel ne nécessite donc l’usage de pompe de relevage que rarement. Elle n’a aucun rôle de traitement des eaux, mais vise seulement à permettre aux eaux usées d’être évacuées correctement vers la filière d’assainissement. Cependant, dans certaines situations, sa présence évite l’obstruction au niveau de la fosse septique et d’assurer son bon fonctionnement.

Afin d’avoir une maison en bon état et bien entretenu, il est important de réaliser des travaux d’assainissement de temps en temps. Les travaux permettent également d’augmenter la valeur du bien tout en augmentant le confort dans l’habitation. Vous devez alors effectuer des travaux de rénovation et d’assainissement afin d’éviter le vieillissement ou la dégradation du logement. Plusieurs parties de votre maison et quelques équipements doivent être réparés ou remplacés en fonction du temps. Afin de réaliser les travaux d’assainissement dans votre demeure, vous pouvez effectuer certaines manœuvres de réparations.

En quoi consistent les travaux d’assainissement ?

Dans les ménages modernes, on trouve plusieurs équipements et biens que l’on utilise tous les jours. Il faut donc penser à effectuer des travaux régulièrement afin de préserver son environnement quotidien, mais aussi d’éviter les accidents pouvant être liés à la mauvaise qualité des équipements.

Pour connaitre la nature et les différentes réparations et travaux à effectuer dans votre demeure, vous pouvez vous rendre directement sur le site neatfx.fr. Les travaux d’assainissement se déroulent sous plusieurs étapes afin de réviser et rénover les équipements, mais aussi les réseaux de canalisations ou conduits dans votre domicile (gaz, électricité…).

Comment réaliser les travaux soi-même ?

Pour entamer les travaux avec vos propres moyens, vous pouvez suivre quelques conseils, mais surtout posséder les bonnes compétences en bricolage. Dans le cas contraire, le recours à une entreprise spécialisée en la matière est recommandé. Cela vous garantit une intervention professionnelle et de précieux conseils sur les équipements à revisiter.

Avant tout, effectuer des travaux d’assainissement consiste à diagnostiquer les équipements que vous utilisez, c’est-à-dire le climatiseur, le conduit de gaz, le circuit électrique, les canalisations d’eau ou encore d’autres équipements tels que les panneaux solaires ou les éoliennes. Un diagnostic professionnel peut s’avérer indispensable pour détecter d’éventuelles fuites.

Des équipements spécifiques à utiliser

Pour faciliter vos travaux, vous pouvez utiliser des équipements spécifiques dédiés aux travaux d’assainissement. En plus de garantir un résultat fiable, cela vous facilite la tâche. Vous pouvez par exemple réviser votre conduit de gaz en utilisant un détecteur de fuite. Pensez aussi à utiliser une pompe de relevage afin de pouvoir relever les eaux usées ou boueuses qui peuvent être malsaines. L’utilisation de cet équipement vous permet par la même occasion d’enlever les saletés qui se trouvent dans votre système de tuyauterie.

Pour la réalisation des travaux d’assainissement par soi-même, choisir des équipements de qualité et adaptés reste essentiel. Cela garantit en effet les performances de vos équipements, mais aussi la qualité du travail.

Dans le traitement des eaux usées, il est nécessaire de savoir que vous participez à une étape du cycle de l’eau. Car oui le cycle est une boucle où l’eau parcourt un chemin après son  rejet pour revenir dans nos verres par un procédé naturel et normal.

Procédé pour assainir les eaux usées

Artificiellement, vous voulez aider la nature en accélérant le processus d’épuration de l’eau en la traitant par l’assainissement. Mais pour commencer le processus, l’eau est d’abord collectée par captage sous sa forme brute puis elle passe par des traitements de décantation, de filtration et de désinfection pour pouvoir être consommée par la population. Ensuite après leurs usages, les ménages rejettent les eaux déjà utilisées en suivant des canaux d’évacuation puis collectées de nouveau dans un réseau d’assainissement avant d’être déversées dans le milieu naturel. Et enfin, c’est cette dernière partie qui concerne le traitement des usées ou tout simplement l’assainissement des eaux usées. Il existe des stations qui s’occupent généralement de ce cas, comme les stations de relevage NEATFX double pompes eaux chargées WC.

Pourquoi assainir les eaux usées ?

Il est logique de ne plus s’en soucier après les rejets des eaux usées que nous utilisons. Mais, vu le changement climatique et la croissance démographique, il est primordial de préserver et de ne pas gaspiller. En effet, les eaux usées après rejet dans la nature ne peuvent pas être utilisées directement, mais elles ont besoin de temps et du fonctionnement de la nature pour revenir dans les maisons. Pour faire court, elles s’évaporent puis redescendent sous forme de pluie et ruisselle pour se mettre en place et à être captées de nouveau, par une pompe immergée par exemple, pour refaire le même cycle. Il faut les assainir avant de les rejeter non seulement pour ne pas polluer l’environnement, mais aussi pour accélérer le cycle de l’eau.

D’où viennent les eaux usées ?

Les eaux usées proviennent de natures différentes. Il en existe 3 grandes catégories actuellement. D’abord il y les eaux domestiques ou eaux ménagères rejetées à partir des maisons après leurs usages connus aussi sous le nom d’eaux grises ou noires, les eaux noires sont spécifiques des eaux-vannes provenant des toilettes avec les urines et les matières fécales. Ensuite, il y a les eaux de pluie qui ruissellent pour former les eaux de ruissellement. Et enfin, les eaux industrielles et agricoles, provenant des usines et activités agricoles. Mais toutes ces eaux passent par une pompe de relevage pour être traitées.

Plan du site